Archives mensuelles : janvier 2016

Fonds de réorganisation judiciaire

Le soutien aux entreprises en difficulté est trop faible; de nouvelles initiatives d’accompagnement et de financement devraient voir le jour.

Plus de 50.000 entreprises recensées par Graydon comme étant « en difficulté » valent la peine qu’on s’y intéresse car elles présentent l’avantage d’avoir déjà testé un modèle économique sur le terrain, d’avoir déjà fait leur maladie de jeunesse et de posséder par conséquent un know-how sur lequel il est possible de capitaliser.

Pour capitaliser et innover sur l’existant, les entrepreneurs en difficulté ont besoin de fonds et d’accompagnement.  Les « invests » interviennent déjà dans de nombreux dossiers, notamment sous forme de prêts ou d’apports en capital, mais l’offre est insuffisante pour couvrir la demande.

Renforcer le soutien à ces entreprises apparaît par conséquent nécessaire, sous forme d’initiatives publiques, semi-publiques ou privées, dans une optique de sauvegarde et de revalorisation de l’existant.

De nouveaux fonds (fonds de réorganisation judiciaire, fonds de redressement, fonds de continuité) devraient ainsi voir le jour pour compléter l’offre existante, dont l’objectif serait de mettre à disposition l’expertise adéquate, un financement de relance ou un financement de reprise, afin d’aider l’entreprise en difficulté à se remettre à flot de manière pérenne.

Ces fonds nécessitent des ressources de toute nature : si vous partagez l’opinion ci-dessus, n’hésitez pas à me le faire savoir.